Mali: les ex-rebelles posent leurs conditions au gouvernement

Actualité 08 Nov 2018

Alors que le désarmement des ex-rebelles a officiellement été lancé dans le nord du Mali, via le programme DDR, les anciens combattants ont refusé de rendre leurs armes sans obtenir au préalable des garanties. Tout était fin prêt, le 6 novembre à Gao, pour lancer le programme DDR (Désarmement, démobilisation et réinsertion) destiné à 1 600 ex-rebelles membres du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC). Les onze stands nécessaires aux étapes qu’un ancien combattant doit passer avant d’être intégré dans l’armée malienne avaient en effet été installés par la Mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali (Minusma). Les opérations devaient se dérouler dans un ordre précis : « Le combattant arrive au site du DDR devant le premier stand, qui est celui du désarmement. Le combattant remet son arme à des Casques bleus de la Minusma, qui l’enregistrent avant de la déposer dans le magasin, puis le combattant se dirige vers les autres stands pour la suite du processus », explique à Jeune Afrique Samba Tall, le chargé du programme DDR à la Minusma. Pour faciliter le transport d’officiels de Bamako à Gao, la Mission onusienne a également mis en place deux vols spéciaux en aller-retour entre les…
Source: BurkinaInfo
Mali: les ex-rebelles posent leurs conditions au gouvernement

About the author

Faso24

Leave A Reply

Comments are closed