Contre l’extrémisme violent et la radicalisation : Les littéraires burkinabè en quête de résilience

Actualité 09 Nov 2018
Contre l’extrémisme violent et la radicalisation : Les littéraires burkinabè en quête de résilience


La Société des Auteurs, des Gens de l’Ecrit et des Savoirs (SAGES) commémore sa septième rentrée littéraire du 9 au 10 novembre 2018 à Ouagadougou.  Elle a procédé ce 9 novembre 2018 à la cérémonie d’ouverture des activités, au Centre national des Archives. Des cadres de réflexion sur le radicalisme et l’extrémisme violent, un espace d’exposition et de dédicaces d’œuvres littéraires, des instants d’hommage au Grand prix littéraire d’Afrique Noire, Aristide Tarnagda, telles sont entre autres les articulations qui marqueront cette rentrée. C’est sous le thème : « Contribution de l’écrivain et de l’intellectuel à la lutte contre le radicalisme et l’extrémisme violent », que les auteurs, écrivains et amoureux de belles lettres commémorent leur rentrée littéraire 2018. En choisissant une telle thématique, ils entendent contribuer avec leur plume au côté des Forces de défense et de Sécurité (FDS) et du Gouvernement à la lutte contre l’extrémisme violent par des résiliences. « On a malheureusement l’impression que le poète ou le créateur en général  se découpe, se prive de la société. En réalité, il vit dans une société qui a ses réalités qui pèsent sur lui et on ne peut en être hors. Nous ne pouvons pas écrire aujourd’hui en littérature sans tenir compte…
Source: BurkinaInfo
Contre l’extrémisme violent et la radicalisation : Les littéraires burkinabè en quête de résilience

About the author

Faso24

Leave A Reply

Comments are closed