Banques africaines : sortie de crise en ordre dispersé

Actualité 05 Déc 2018

Les 200 premières banques africaines ont renoué avec la croissance en 2017. Malgré le rebond des économies phares du continent, la contraction de l’offre de crédit et l’obligation de renforcer les fonds propres tempèrent l’optimisme du secteur. C’est ce qui s’appelle un retour en force. Après deux années consécutives de déclin, les 200 premières banques africaines ont retrouvé une remarquable vigueur en 2017, affichant une croissance à deux chiffres. Avec une hausse de 18,7 %, le bilan cumulé a enregistré la plus forte progression de la décennie, à 1 747 milliards de dollars (1 512 milliards d’euros). Les revenus ont, eux, augmenté de 10 milliards de dollars en un an, ce qui correspond également à la plus forte hausse des dix dernières années. Enfin, les bénéfices dégagés ont franchi le cap des 25 milliards de dollars. Conjoncture économique favorable Faut-il en conclure que les années de vaches maigres sont bel et bien terminées ? Difficile à dire. « Le secteur bancaire africain est le deuxième le plus rentable au monde. Son retour sur investissement en 2017 s’élevait à 14,9 %, juste derrière celui de l’Amérique latine et comparable à celui d’autres régions comme l’Asie émergente et le Moyen-Orient », notaient en février les analystes du cabinet McKinsey. Certes. Mais ces bons résultats reflètent en partie l’amélioration de la conjoncture…
Source: BurkinaInfo
Banques africaines : sortie de crise en ordre dispersé

About the author

Faso24

Leave A Reply

Comments are closed