Statut valorisant du monde de l’Education : Quand la guerre des corps prime sur l’intérêt général !

Actualité 06 Déc 2018

Ceci est l’avis d’un citoyen sur la nouvelle crise qui se profile entre le gouvernement et les enseignants. Le dialogue semble rompu entre la coordination nationale des syndicats de l’Education (CNSE) et le gouvernement. En atteste, les conférences de presse interposées des deux parties ces dernières semaines. Chacune des parties semble tirer la couverture de son côté et prenant l’opinion nationale à témoin. Mais selon certaines informations provenant des coulisses des négociations, la partie gouvernementale semble exaspérer par les rivalités intestines entre les différents corps (du préscolaire, du primaire, du post-primaire et secondaire, du non formel, des personnels de gestion, etc.) au sein de la Coordination. D’où cette communication sur le statut alors que des blocages subsistaient. Par exemple, il ressort que les inspecteurs du primaire, actuellement classés dans la catégorie A, échelle 1 réclament forcement à être classés en catégorie P, échelle C comme leurs collègues encadreurs de l’enseignement secondaire, notamment les conseillers pédagogiques de l’enseignement secondaire. Par ricochet, les inspecteurs de l’enseignement secondaire estiment que si le gouvernement concède à cette revendication, il faut que l’on les reclasse à la catégorie P échelle A, classification uniquement réservée aux agents de la fonction publique recrutés sur la base du…
Source: BurkinaInfo
Statut valorisant du monde de l’Education : Quand la guerre des corps prime sur l’intérêt général !

About the author

Faso24

Leave A Reply

Comments are closed